Un Bataillon écossais au repos à Picquigny en 1915

 

Extraits d'un livre en Anglais sur  la guerre 14 -18. Ce livre paru en 1922 raconte les souvenirs du Capitaine Mackenzie et l'histoire de son régiment écossais, le 6ème Gordon Highlanders qui a combattu dans la Somme.

Dans ces pages est relaté l'épisode du séjour à Picquigny lors de la mise au repos du régiment. C'était avant Noël 1915 jusqu'au début 1916.

 

Traduc 1Traduc 2

Transmis par André Sehet ,  merci à la traductrice.

                                       °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Analyse des lieux cités :

  - Le bataillon arrive de Breilly, la colline qu'il découvre se trouve à gauche en arrivant à Picquigny, c'est la colline Notre Dame.

  - Le campement devait se trouver dans le champ prés du chateau d'eau (on appelait cet endroit "l'enclos").

  - Suit une description très réaliste du village, le nombre de cafés, la gare, etc... Les 2 châteaux dont il parle sont assurément en un le château de la rue d'Amiens qui fut lomptemps propriété des docteurs Bonte, à cette époque (avec réserve) je crois qu'il appartenait au docteur Delorme . L'autre château ou grande maison de maître se trouve au bout de la Place côté ouest, il est à l'angle de la rue de St Pierre, il appartient à la famille Poiret. En 14-18 il logeait le commandement militaire, le Général Joffre y fera une visite en 1915. ( pendant la guerre 39-45 il servira de Kommandanture aux occupants allemands) .

  - Le narrateur parle certainement d'un terrain de tir, mais nous n'avons aucun élément pour situer l'endroit, peut-être entre le chateau d'eau et le bois de neuilly, le terrain regorge de vestiges de balles ( un stock de munitions y aurait explosé ). Par ailleurs il faut savoir qu'à cette époque au lieudit " les quarante" une tranchée a été creusée.

  - Le terrain de foot-ball se trouvait chemin de Fourdrinoy non loin du bois de neuilly.

 

  

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 01/11/2015