Les morts de Picquigny en Algérie

Deux militaires originaires de Picquigny ont été tués en Algérie

 

       TartareLe premier est Pierre TARTARE, né le 3 novembre 1932 à Picquigny, décédé le 6 janvier 1957 au Douar Beni-Douala en Grande Kabylie.

Son père est Henri TARTARE né à Fontaine le Sec, sa mère Léa ( nom de jeune fille YSEBAERT ) , tous deux tisseurs et demeurant à Picquigny.

Pierre TARTARE s'est marié à Amiens avec Marcelle DEFLOU le 12-11-1955.

A 19 ans il s'engage dans l'armée. Envoyé en Indochine en 1951, affecté au 3ème Bataillon de Marche. Il sera Caporal. En novembre 1952 il est porté disparu au combat, il sera prisonnier du Viet-Minh.

Libéré en 1954 il est rapatrié sanitaire et doit être hospitalisé pendant 2 mois .

En fin de contrat il prend un congé de fin de campagne.

Il entre dans la gendarmerie en 1955 et fait son stage à Aubagne. Son affectation sera la Compagnie de Tizi-Ouzou au poste de Beni-Douala.

" Le dimanche 6 janvier 1957 sa brigade est avisée qu'une patrouille est accrochée par des rebelles à 5 km du poste. Un élément de renfort , dont il fait partie, est envoyé immédiatement. La nuit tombe. Avant d'atteindre le lieu de l'accrochage, le Chef du convoi fait stopper et débarquer. Au moment où il saute de sa Jeep, Pierre est tiré à bout portant par un rebelle dissimulé dans les broussailles. Il est atteint à l'estomac et malgré les soins du médecin qui accompagne l'unité, il rend le dernier soupir au cours de son évacuation sur Beni-Douala "

Pierre était père d'un bébé de 10 mois à son décès.

 

 

Le second :

Pierre ranconPierre RANçON, né le 17 septembre 1918 à Picquigny, décédé le16 décembre 1961 à Oran.

Son père est Louis RANçON préparateur en pharmacie, sa mère Marie-Adélaïde VIXE infirmière militaire, respectivement 34 ans et 30 ans à sa naissance, ils sont domicilés à Picquigny.

Il avait un parent à Picquigny, Onésime Rançon qui était couvreur.

Pierre Rançon s'est marié à Paris, 2ème arrondissement le 23 mars 1940, avec Jeannine Lemercier.

Ancien combattant de la guerre 39-45, d'Indochine, puis d'Algérie il fut blessé plusieurs fois.

Il était Lieutenant-Colonel à l'état major d'Oran lorsqu'il fut tué au cours d'un attentat à la bombe à Oran le 16 décembre 1961.

 

                                                            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Avec des carrières militaires exemplaire, il est à mon avis regrettable que les noms de ces deux militaires combattants nés à Picquigny et morts pour la France, ne soient pas inscrits sur le monument aux morts .

Commentaires (1)

Rançon Guerin Geneviève
  • 1. Rançon Guerin Geneviève | 12/08/2014
Bonjour . Je souhaite apporter des précisions dans le paragraphe concernant mon père Pierre Rançon. En effet sa mère s'appelait Marié Adélaïde VIXE. Merci pour votre prise en compte.
Geneviève Rançon Guerin

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×