Les reliques de la Collégiale

 

                                 La Collégiale possède de magnifiques reliquaires

 

dscf0822.jpgreliquaires.jpgcrane-de-st-robert.jpg

 

      

      Vers 1850 les antiquaires communiquèrent ce document rédigé au siècle précédent, il décrivait les reliques de l'église de Picquigny  

ci-dessous :

 

          Un beau tableau de bois appendu dans le bas-côté gauche donnait la liste des reliques appartenant à l'église :

     --- une parcelle de la vraie croix

     --- des reliques de St Martin *, des Saints Warlois et Luxor  ( le tableau porte : les corps de St Warlois et St Luxor, mais ce ne pouvait être leurs corps entiers, car ceux-ci étaient déposés dans une châsse de la Cathédrale d' Amiens d'aprés l'abbé Corblet )

     --- quelques os de St Firmin le martyr *

     --- une parcelle de la face de St Jean Baptiste  *

     --- un trés grand nombre d'ossements des onze mille vierges martyres et quelques unes de leurs têtes  *

     --- les crânes de Ste Benoite et de Ste Suppriane ( ils sont dans 2 châsses suspendues aux murs du choeur )

     --- un os de St Etienne

     --- un os du bras de St Honoré

     --- un os du bras de St Eutrope

     --- les reliques de St Georges et de St Vincent martyr ( avec une dent )

     --- une côte de St Honeste martyr, et une de St Julien

     --- un os de St Ives

     --- un fragment de la flèche de St Sébastien

     --- deux reliquaires contenant les cheveux et une partie de la mâchoire de Ste Marguerite, avec une ceinture

     --- la tête de Robert de Crésecques Seigneur de Long et Longpré les corps saints au 14ème siècle ( qualifié de Saint ) ( peut-être par erreur d'aprés l'abbé Corblet )

     --- les reliques de St Gaudence martyr, elles sont enfermées dans une petite châsse allongée en bois suspendue au mur  ( ces reliques furent données par le pape Clément IX  le 30 aout 1668 à l'épouse ( Madame le Féron ) de Charles d' Ailly duc de Chaulnes lors d'une ambassade à Rome

dscf0816.jpg

 

000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

                         Les reliques des onze mille vierges martyres de Cologne :  ici il faut remonter à l'époque d' Attila ( le fléau de Dieu ) qui fit exécuter Ste Ursule. Attila roi des Huns assiégeait Cologne, Ste Ursule capturée aurait refusé d'épouser Attila ou l'un de ses chefs. Elle sera criblée de flèches, onze mille vierges seront exécutées. En réalité elles n'étaient que 11, la onzième s'appelait Undecimille, les hagiographes ont lu undecim millia en latin, ce qui veut dire onze mille.

 

                         *  Rappelons que c'est Walon de Sarton Chanoine de Picquigny qui a ramenéchef-st-jean-Baptiste.jpg

  de croisade en 1206 le chef de St Jean Baptiste. Il l'a remis à l'Evèque et depuis cette relique est exposée dans la Cathédrale.   Walon de Sarton avait donc gardé pour son église un morceaude la face de St Jean Baptiste                                                                           

 

                         *   St Martin : pape et  martyr , mort en 656

     ( ne pas confondre avec Saint Martin dont l'église de Picquigny est sous le vocable. St Martin ancien légionnaire qui partagea son manteau avec un pauvre à la porte d'Amiens. Qui est devenu moine- évêque- missionnaire de Tours et Apôtre des Gaules. Mort en 397, il ne subit pas le martyr )

                         *   St Firmin : Evéque d'Amiens, évangélisa l'amiénois au 3ème siècle , martyr il eut la tête tranchée .

    

Commentaires (1)

Antonio Barrero Avilés
  • 1. Antonio Barrero Avilés | 05/02/2015
Monsieur,
Je suis un professeur espagnol très intéressé aux reliquaires des Saints, donc j’ai de grande archives avec des informations historiques, une bonne bibliographie à ce propos, ainsi qu’une vaste collection de photos des tombeaux, reliquaries et châsses des Saints et Bienheureux.

Je vous prie de me fournir des photos des suivantes reliquaries de la Collégiale de Picquigny:
les corps de St Warlois et St Luxor,
les crânes de Ste Benoite et de Ste Suppriane,
les reliques de St Gaudence martyr.

En vous remerciant, d’avance de votre amabilité, je vous prie d’agrèer, l’expression de mes sentiments religieux.
Je suis à votre complete disposition.
Antonio Barrero (Espagne)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×