Les lieux-dits

 

 

 

 

Les lieux dits

          La Vigne - à Notre Dame - au Moulin Pascal - au Chemin vert - la vallée des Vaux Jean (ou le Vaugent ) - les pentes du Vaugent - les Quarante - Vallée de la Mare - les Dix Huit - au Vieux Chaufour - la Guinguette - Folemprise - la Valléette - Jardin Mahieu - la Grande Vallée - la Tombelle - L’Enclos - la Garenne - au Grand Chemin - au Chemin de Saisseval - au Chemin de Cavillon - au Chemin d’Airaines - Tenfol - au Chemin de Croisette - la Catiche - l'anglée -  

Dans son ouvrage Darsy parle du chemin Ste Bertine qui conduisait à Airaines, il cite aussi la fontaine l'amoureuse ( en 1546 )

       Sur St Christ : bois dijon - le véret - fond de St Christ - vallée des vettes - au bas de la queue - sous le bois de zèle - les grands champs - au cimetière de St Christ - le mont joie -  pointe de St Christ - au cimetière de St Christ

        En 1895, au lieu-dit la vigne, on a découvert un cimetiére Gallo-Romain .

       Sur St Christ  on a découvert des cercueils en pierre, et une épée mérovingienne

                                                  et sur les romonts ( roemont ) des monnaies en bronze

                             ______________________

  Les marais : rive Sud

Lannoy ( ou la noye )- l’Abyme - les prés de la mare - Pirémont - le Ponchelet - le pont rouge - le Grand Etang - Rabeuf .

                               rive Nord

 .Le Mesnil - les chardonnerets - le rouy Jean - au rond caillou - le prieuré, le baillage  

                             ______________________

   Les îles l' île de la trêve , l' île des 4 moulins , les trois cornets ( endroit incertain )

                             ______________________

  au lieu-dit le mesnil il existait une cressonnière

  en 1840 on a découvert  dans les marais une hache en bronze et un casse-tête en silex 

                             ______________________ 

    Les bois :

Le bois Cordier - le bois de Neuilly - le bois Vieillard - le bois Mam- zelle - le bois de la Vigne .

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

       cabane de chasse dans l'ancien bois Vieillard appelée la cabane bambou

on racontait que le garde chasse assis dans la cabane pouvait suveiller les allées du bois par un jeu de miroirs !

 dans ce bois les chasseurs ont tué des quantités de lapins !  c'était également un bois à lièvres. I

, les battues dans ce bois et le bois de Neuilly dont il fait partie faisaient des hécatombes de gibier , surtout lapins et lièvres , il fallait la charrette pour ramener des dizaines de pièces. Le bois a toujours abrité une troupe de chevreuils.

Un garde-chasse de la première partie du siècle dernier se nommait Léonce Hamiez, assez atypique, barbu, il était toujours affublé de ses grandes guêtres. Il habitait en face de l'hospice, une petite maison sur la butte dont le sol était en terre battue.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×